Le projet LEADER “Éco-Panrées”

Point fort de l’année 2018

L’Association des Amis du Jardin et Objets des Panrées souhaite, à travers ce projet, promouvoir le développement d’activités autour d’un jardin ouvert au public, équipement à visée écologique et patrimoniale, en l’insérant dans un partenariat avec les structures locales, l’enjeu partagé étant de contribuer au développement d’un écotourisme responsable.

Le projet « ECO-Panrées » visera trois objectifs qui seront répartis dans le temps selon deux phases successives :
1 • Accélérer le développement de l’espace dédié au jardin afin de mieux garantir l’accueil du public et valoriser sa singularité (flore, vieux métiers du terroir et œuvres d’art) de façon à accroître sa contribution au tourisme local; cet objectif sera développé entre mars et décembre 2018 et constituera l’essentiel de la phase 1.
2 • S’il donne satisfaction aux différents partenaires et qu’une suite semble alors logique, ce projet pourra être amplifié à travers une seconde demande faisant suite à celle-ci.

Suivant les résultats l’AAJOP pourrait présenter dans la phase 2 la deuxième partie du projet
• Développer des coopérations et des actions de communication mutualisées au sein d’un réseau de partenaires locaux ; le partenariat sera initié dans la phase 1 et développé au cours de la phase 2
• Systématiser la promotion de l’écocitoyenneté à travers l’initiation des publics à la flore locale, à l’éco-jardinage et à la permaculture.
Ce dernier objectif sera développé au cours de la phase 2.
Le budget global pour la réalisation de la phase 1se monte à 43 003.06 € dont  28 310€ demandés dans le cadre du programme LEADER.

Objectif 1: ESPACE-JARDIN

Asseoir le développement de l’espace et de l’identité du Jardin par la mécanisation de l’entretien, l’amélioration de la logistique d’accueil des publics, la mise en place d’un espace dédié aux enfants.

Cet objectif est prioritaire afin de pouvoir développer les autres : il sera majoritairement réalisé au cours d’une première phase entre mars et décembre 2017

Action 1.1 Améliorer les possibilités d’embellissement avec des équipements adaptés

Les 15 000 m2  du Jardin sont composés d’un ensemble de terrains qui ont été investis progressivement. La disponibilité des terrains offre de bonnes possibilités à condition de pouvoir les planter et les entretenir à l’aide d’équipements adaptés et ergonomiques étant donnée la taille actuelle et future du Jardin. Il faut maintenant passer du manuel au professionnel en faisant l’acquisition d’un tracteur et d’un broyeur végétal, ce dernier permettant d’améliorer le traitement des déchets et de réaliser le paillage naturel des plantations. La mécanisation raccourcira la durée d’exécution de certaines tâches, en réduira la pénibilité, ce qui contribuera à améliorer les conditions de travail des intervenants et à neutraliser les impacts de certaines tâches sur les troubles musculo-squelettiques. L’aménagement et l’entretien des espaces sont assurés par un jardinier professionnel salarié de l’Association à mi-temps, Jean-Louis Roland. Celui-ci dirige le travail de 4 stagiaires par an et  de 2 jeunes accueillis en service civique. Le travail dans le jardin comporte avec des pics d’activité saisonniers.

La visite est organisée selon un itinéraire de sentiers indiqué par les lettres de l’alphabet. Tout au long du parcours, le visiteur entre dans des univers différents et découvre les plantes médicinales, les plantes mellifères, une flore dans des états d’éveil différents selon les saisons… La diversification de la flore suppose de pouvoirprotéger certaines plantes au cours de l’hiver dans un espace annexe aux garages se trouvant  la lisière du Jardin. Il est envisagé de l’implanter à côté d’un espace d’accueil du public.

Action 1.2 Améliorer la qualité de l’accueil de tous les publics

Outre la modernisation des équipements, l’Association a déposé fin mars 2017 un dossier visant à obtenir le label « jardin remarquable ». Ce label d’État est accordé aux jardins ouverts au public qui présentent un intérêt singulier sur le plan de l’histoire, de l’esthétique ou de la botanique, qui bénéficient d’un entretien respectueux de l’environnement, et offrent aux visiteurs un accueil attentif. L’Association a apporté tout son soin pour répondre à ces critères d’éligibilité : d’ores et déjà, une partie du jardin est accessible aux personnes handicapées physiqueset une place de parking leur est réservée à l’entrée du jardin. Un  espace pique-niquepermet à tout visiteur de passer une journée dans le jardin. Un autre espace abrité, central,invite à la conversation, certains visiteurs préférant prendre leur temps en marquant des pauses dans leur parcours. Des bancs sont à la disposition des visiteurs tout le long du parcours. Deux points cependant méritent une amélioration substantielle au cours de ce projet afin d’améliorer la qualité du service :
Un abri accueil, information, conseil de jardinage et espace vente des produits de l’association est devenu indispensable. Cet espace, léger, sera monté durant les périodes d’ouverture.
Des toilettes correctes font partie des bonnes conditions de visite. Des toilettes sèches seront installées au centre du jardin. D’autres toilettes existent à l’entrée du corps de ferme (partie traditionnellement appelée le « Charru ») à 50m de l’entrée du Jardin. Elles doivent être modernisées, répondre aux normes d’hygiène et comporter un lavabo.

Action 1.3 Mettre en place un espace spécialement destiné aux enfants

Le labyrinthe (d’environ 1 hectare) pour les enfants et les adultes sera aménagé de 2500 plantes vivaces et de graminées géantes de telle façon que les visiteurs aient l’impression d’entrer dans une grotte végétale.

Action 1.4 Mettre à jour les outils de communication

Dès cette année (phase 1)  les outils de communication seront revus, un dépliant et une remise à jour totale du site intégrant l’évolution des techniques et du jardin en fonction du programme LEADER.